Login

Le changement climatique est une réalité ! Les données sont claires.

 

La climatologie est sans doute la science pour laquelle la critique publique est la plus forte. Y a-t-il un changement climatique ou non ? Les données sont-elles certaines ou s’agit-il seulement de spéculations ? Comment quelqu’un qui n’est pas climatologue peut-il se faire une idée sur le sujet ?

L’office fédéral de météorologie et de climatologie (MétéoSuisse), affilié au Département de l’Intérieur, assure l’analyse et le traitement des données de la multitude de stations dispersées sur tout le territoire suisse. Les données parlent d’elles-mêmes. La tendance significative à une augmentation des températures et à une diminution de la neige ne peut pas être ignorée.

Figure 1 : Ecart annuel de la température moyenne en Suisse. Le réchauffement depuis 1864 est de +1,5 ° C.
  Source : Système national d'observation du climat (GCOS Suisse); Seiz et Foppa, 2007.

Figure 2:Jours avec une hauteur de neige d'au moins 30 cm à Engelberg.
  Source: Système national d'observation du climat (GCOS Suisse); Seiz et Foppa, 2007.

Figure 3 : Feuillage du marronnier à Genève. En raison de la forte dépendance aux températures, l’étude du feuillage des marronniers estun bon indicateur des effets du changement climatique.
  Source: Système national d'observation du climat (GCOS Suisse); Seiz et Foppa, 2007.


Que nous réserve l’avenir ?

Les dernières prévisions pour la Suisse en 2011 publiées par l'ETH de Zürich et l'Office fédéral de météorologie et de climatologie sontdisponibles en téléchargement gratuit sur www.ch2011.ch.

L'avenir climatique de la Suisse est fortement influencé par les émissions de gaz à effet de serre actuelles et futures. Les scientifiques proposent trois scénarios possibles :
• A2 (violet) : Sans aucun changement ou mesures supplémentaires.

•A1B (gris) : Augmentation des émissions d'ici à 2050, pour ensuite diminuer en raison des nouvelles technologies.
• RCP3PD (jaune) : Réduction immédiate des émissions mondiales. Les émissions en 2050 représenteraient seulement 50% des émissions de 1990.

Figure 4 : Trois scénarios de futures émissions de gaz à effet de serre. En jaune : Réduction immédiate des émissions mondiales (en 2050 de 50%) ; En gris : Réduction modérée des émissions à partir de 2020; En violet : Aucun changement ou mesure nouvelle. Les émissions de gaz à effet de serre augmentent comme avant.
  Source: CH2011 (2011), Swiss Climate Change Scenarios CH2011.

Figure 5 :Modifications futures de la température et des précipitations en hiver et en été selon les trois scénarios de la figure 4.
 Source: CH2011 (2011), Swiss Climate Change Scenarios CH2011.

En Suisse, dès 2050, les températures augmenteront nettement en été et en hiver. En été particulièrement, des sécheresses et des pénuries d’eau de plus en plus fréquentes sont à prévoir. Si la communauté internationale a décidé de maintenir la hausse des températures à 2°C, elle n’a pas débloqué les moyens et le financement nécessaires. Les scénarios montrent clairement que nous aurons dépassé cette limite en 2030 déjà.

 

Pour des approfondissements accessibles et ciblés sur la situation actuelle en Suisse, le livre La Suisse se réchauffe de la climatologue Martine Rebetez est idéal (interview).

Lena Einsele

Personne de contat Suisse Romande Groupe de Travail Climat JVS

Echt grün. Echt stark.

Kontakt: [javascript protected email address]

Raphael Schär

Gemeinderat Olten
Kontaktperson Deutschschweiz AG Klima (national)

Handelt bevor das Klima wandelt!

Kontakt: [javascript protected email address]