Communiqués de presse

Phillip Morris s’immisce dans la science au détriment de la santé des citoyennes et citoyens !

Jeudi, le doyen de la faculté de biologie et médecine de l’université de Lausanne, Jean-Daniel Tissot a informé, lors d’une conférence publique, que la multinationale Philippe Morris avait envoyé une lettre à la faculté lui demandant de retirer l’étude sur la toxicité de la nouvelle « cigarette » électronique iQOS. « Un tel comportement témoigne de l’irresponsabilité de ces entreprises qui ont déjà démontré à de nombreuses reprises par le passé leurs interprétations douteuses et mensongères des données scientifiques sur les dangers de la cigarette. » relève Kevin Morisod, Co-président des Jeunes Vert-e-s suisses. « Mais ceci montre aussi leur sentiment d’impunité et de toute puissance.  Se permettre une telle entrave à la science, uniquement dans le but d’assouvir leur cupidité relève de la démagogie la plus cynique. » conclut-il.

Pour rappel, cette étude a été publiée dans le JAMA- Internal Medecine le 22 mai 2017. Cette première étude, indépendante de l’industrie, concluait à un rejet de substances toutes aussi nocives qu’une cigarette normale malgré une combustion différente. Cette publication avait suscité un commentaire de la firme qualifiant le résultat de « surprenant » et en contradiction avec les études internes. La firme proposait même de discuter de la méthodologie avec les auteurs. D’où la surprise de ce revirement de position !

Et même si les Jeunes Vert-e-s se voient ravi-e-s de la prise de position récente du Conseil d’Etat vaudois qui a décidé d’appliquer strictement la loi sur la fumée passive à ce nouvel enfumage marketing de l’industrie, ils constatent une fois encore la terrible puissance économique et juridique de cette entreprise, grand contributeur fiscal dans notre pays !

Les Jeunes Vert-e-s condamnent fermement un tel comportement et appellent à un renforcement de la protection des citoyennes et des citoyens, et en particulier les plus jeunes d’entre nous, face à tous les produits du tabac.

Nous demandons au Parlement fédéral de quitter l’âge de pierre de la législation anti-tabac et de prendre ses responsabilités. Il est temps d’enfin instaurer des mesures pour limiter l’exposition des jeunes à la publicité car ces entreprises ne reculent devant rien pour accroître leur chiffre d’affaire !

Que les politiciennes et politiciens qui ont refusé la dernière loi sur le tabac au Parlement prennent pleinement conscience de leur responsabilité d’élu-e envers la population suisse et qu’ils arrêtent de se cacher derrière leur idéologie libérale pour prendre la défense des cigarettiers. Des vies sont en jeu.

 

https://jamanetwork.com/journals/jamainternalmedicine/fullarticle/2628969

http://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/etude-lausannoise-tousser-philip-morris/story/17228723

 

Kevin Morisod
Co-Président des JVS
+41 78 623 70 46

Junge Grüne Schweiz | Jeunes Vert-e-s Suisse
Waisenhausplatz 21 | 3011 Bern
www.jungegruene.ch | info@jungegruene.ch