Communiqués de presse

Seule l’initiative contre l’étalement urbain peut encore sauver les terres cultivables!

Le Conseil fédéral a transmis l’initiative „stop mitage“ au Parlement. Il recommande de rejeter l’initiative en se référant à la Loi sur l’aménagement du territoire (LAT). Cet argument sonne creux auprès des Jeunes Vert-e-s. La révision de la LAT n’empêche pas les constructions en dehors des zones constructibles. En effet, elle est remplie de lacunes et d’exceptions. Dans ce contexte, seule l’initiative des Jeunes Vert-e-s peut arrêter cette expansion sauvage de béton.

Si des terrains à bâtir sont dézonés, une zone de surface équivalente doit être établie sur une parcelle dans le pays, faute de quoi nous perdrons chaque jour des terrains non constructibles. De plus, des zones de construction limitées ne sont d’aucune utilité si des bâtiments peuvent être construits plus loin. 22% de la superficie totale des bâtiments et 38% des zones à bâtir se trouvent déjà en dehors des zones de construction. (1)

Ces réalités ne sont pas prises en compte par le Conseil fédéral lorsqu’il affirme que la loi sur l’aménagement du territoire (LAT) actuelle a déjà un effet suffisant contre le mitage du territoire.

L’actuelle révision de la LAT a été menée sans concerter les associations environnementales et plupart des partis. Cette loi offre plein d’échappatoires et laisse une trop grande marge d’interprétation aux cantons. Ceci est également relevé par les experts se penchant sur la durabilité de cette loi. [link]

Lors de l’initiative sur les denrées alimentaires, le peuple a montré son attachement à une protection plus forte des terres cultivables. L’initiative contre l’étalement urbain (ou „stop mitage“) veut:

  • améliorer les conditions cadre pour les quartiers durables,
  • arrêter efficacement l’étalement urbain,
  • interdire d’autres exceptions pour les constructions en dehors des zones à bâtir,
  • augmenter la qualité de vie.

„ Il n’y a aucun moyen de contourner l’initiative „stop mitage“ si vous voulez faire quelque chose contre les étendues de béton et d’asphalte! “, conclut Judith Schmutz, co-présidente des Jeunes Vert-e-s Suisses. La protection du paysage et des terres cultivables ne doit pas être négligée. L’initiative contre l’étalement urbain est plus nécessaire que jamais !

Malgré la décision du Conseil fédéral, les Jeunes Vert-e-s continueront à lutter contre l’étalement urbain.

 

[1] Monitoring Bauen ausserhalb Bauzonen, Standbericht 2016

image en plus grande résolution

Kevin Morrisod
Co- Président JVS
078 623 70 46

Junge Grüne Schweiz | Jeunes Vert-e-s Suisse
Waisenhausplatz 21 | 3011 Bern
www.jungegruene.ch | info@jungegruene.ch