Communiqués de presse

Initiative contre le commerce de guerre: le Conseil fédéral préfère le profit aux droits de l'homme

Le Conseil fédéral rejette l’initiative des Jeunes Verts et du Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA). Il veut dès lors permettre à la Banque nationale et aux caisses de pension de continuer leurs investissements auprès des producteurs étrangers d’armement.
 
« Le Conseil fédéral s’intéresse davantage aux profits qu’à la neutralité helvétique ou aux droits de l’Homme », critique Kevin Morisod, Co-président des Jeunes Verts suisses. Au cours de l’été, la nouvelle composition du Conseil fédéral a clairement démontré que sa préoccupation majeure était l’augmentation des bénéfices de certains secteurs économiques, au détriment des valeurs humanitaires de notre pays. Le rejet de l’initiative contre le commerce de guerre n’est malheureusement qu’un constat supplémentaire de cette tendance. Au lieu de s’attaquer au problème de l’argent suisse qui finit dans les coffres des producteurs d’armes nucléaires, le Conseil fédéral fait référence, dans son communiqué de presse, au prétendu système de contrôle des exportations suisses de matériel de guerre qui fonctionnerait bien selon lui. 
 
Outre le fait que les dernières semaines ont encore démontré l’inefficience des contrôles dans le domaine, il est à relever que la question des exportations de matériel de guerre n’a rien à voir avec l’initiative contre le commerce de guerre. Le fait que le Conseil fédéral continue d’affirmer que les placements durables sont plus coûteux ou plus risqués que la stratégie de placement actuelle de la Banque nationale témoigne également du fait que le Conseil fédéral ne s’est pas donné les moyens de traiter cette question en profondeur.

Kevin Morisod
Co-Président des JVS
078 623 70 46

Cédric Bodoira
Coordinateur JVS
info@jeunesverts.ch

Junge Grüne Schweiz | Jeunes Vert-e-s Suisse
Waisenhausplatz 21 | 3011 Bern
www.jungegruene.ch | info@jungegruene.ch