30.07.2013

Communiqués de presse

Conférence de presse « fin de l'obligation de servir »

 

Le comité « Oui à l'abrogation du service militaire obligatoire » a tenu sa conférence de presse de lancement de campagne cette après-midi à Berne. Les Jeunes Vert-e-s y étaient présents et ont expliqué, à travers Ilias Panchard (comité JVS) les raisons de leur soutien à cette initiative, en insistant sur la nécessité de soutenir l'engagement volontaire des jeunes.

Héritage de la guerre froide

Historiquement, l'existence de l'armée de milice avait pour but de pouvoir mobiliser rapidement les hommes en âge de servir, en cas de conflit en particulier. L'Europe de l'Ouest n'a heureusement plus connu de guerre depuis la 2ème guerre mondiale et le mur de Berlin est tombé il y a plus de 20 ans maintenant : le monde a changé. Le réduit national, les tanks par centaines et les nouveaux avions de combat ne sont plus nécessaires. L'armée doit faire des économies et accélerer sa mue en supprimant, comme l'immense majorité des pays d'Europe de l'Ouest, la coûteuse armée de milice obligatoire. Une armée plus petite, aux missions clairement définies par le parlement s'impose. L'armée doit non seulement se rendre compte de cette situation mais surtout s'adapter au contexte actuel et aux vraies menaces, à laquelle la Suisse doit faire face : inégalités grandissantes et changements climatiques en tête. Hélas c'est loin d'être le cas car « l'armée s'engage dans la campagne pour influencer la population et considère ainsi que la seule menace potentielle est la fin de l'obligation de servir » affirme Lena Frank, co-présidente des Jeunes Vert-e-s Suisse.

Égalité hommes-femmes

Actuellement, les femmes n'ont hélas pas la possibilité d'effectuer un service civil. En effet, sous sa forme actuelle il n'est vu que comme un service de remplacement au service militaire ; il n'est donc accessible qu'aux hommes. La mise en place d'un service civil volontaire, ouvert à toutes et tous, personnes de nationalité étrangère comprises, permettrait de corriger cette inégalité profonde et donnerait sa chance à toutes et à tous. Le service civil permet d'acquérir de l'expérience, de découvrir de nouveaux domaines et de s'engager dans ce qui nous motive. Il est ainsi nécessaire de donner à tous les jeunes, quelque soit leur sexe ou leur nationalité, cette possibilité d'engagement citoyen passionnante.

Faire confiance aux jeunes

La Suisse est ancré dans une vision passéiste du service au pays, où l’engagement se veut obligatoire et forcé. Le conscrit est hélas vu comme un probable fainéant, qui doit être « boosté » par l'État. Nous n'adhérons pas du tout à cette vision paternaliste de la société. Ainsi, la mise en place d’un service volontaire changerait le rapport à la société et aux devoirs du citoyen. Les jeunes décideraient ainsi d’eux-mêmes la forme de leur engagement, sans devoir être poussés et infantilisés par l’État. Le fait que chacun d'entre eux puisse choisir comment s'engager aiderait à responsabiliser les jeunes et donnerait un sens plus fort à leur engagement. Lors de la conférence de presse, Ilias Panchard a conclu en insistant sur le fait que « Voter Oui à l’abrogation du service militaire obligatoire c’est faire enfin confiance aux jeunes et en leur volonté d'engagement citoyen ».

Lena Frank (D/F)
Co-présidente des JVS
079 586 70 55

Ilias Panchard (F)
Membre du Comité JVS
079 922 63 31


Junge Grüne Schweiz | Jeunes Vert-e-s Suisse
Waisenhausplatz 21 | 3011 Bern
www.jungegruene.ch | info@jungegruene.ch