Aujourd'hui aura lieu le Coming-out-day qui permettra avant tout d'encourager les jeunes pédés et lesbiennes à faire leur coming out. En effet, il semble que la société et la politique ne soient toujours pas prêtes pour cette forme d'amour.

Communiqués de presse

Coming-out-day: nous avons besoin de changements sociaux et structurels

Aujourd’hui aura lieu le Coming-out-day qui permettra avant tout d’encourager les jeunes homosexuels et lesbiennes à faire leur coming out. En effet, il semble que la société et la politique ne soient toujours pas prêtes pour cette forme d’amour.

Changements sociaux

Avant tout, ce sont les adolescent-e-s dans les écoles qui ont le plus de difficultés à déclarer ouvertement leur penchant, et quand ils y parviennent, ils doivent alors souvent faire face aux représailles venant de leurs camarades, et parfois même du corps enseignant. Les autorités chargées de l’éducation devraient pouvoir intervenir surtout auprès du corps enseignant et mettre à disposition du matériel informatif et explicatif, car c'est toujours auprès des LGBTI qu'on trouve un taux de suicide supérieur à la moyenne. En principe, ce constat devrait inciter la politique à intervenir d’urgence pour protéger les gays, les lesbiennes, les transsexuels et les intersexuels. De plus, chacun-e devrait se remettre soi-même en question, pour savoir s’il-elle a des préjugés envers les homosexuels et les lesbiennes, et si ceux-ci sont réellement fondés. Les préjugés stéréotypés doivent être mis de côté une fois pour toutes, car des études démontrent par exemple que des personnes qui connaissent quelqu’un qui se sent attiré par une personnes du même sexe, sont de loin plus ouvertes et tolérantes.

Changements politiques

Si l’on compare au niveau européen, la Suisse est à la traîne, tout comme pour les droits de la femme. Rien que pour le partenariat enregistré, il a fallu mener un combat difficile contre les forces conservatrices. Aujourd’hui, une dizaine d’années plus tard, la situation ne s’est pas améliorée et pour ce faire, il faut enfin ouvrir le mariage aux couples du même sexe et leur accorder le plein droit d’adoption. L’amour que les parents portent à leurs enfants ne dépend pas de leur sexe ou de leur sexualité.

Celui qui soutient, que les enfants ont le droit à une mère et un père, ne discrimine pas seulement les parents LGBTI – parents que l’on peut déjà trouver en Suisse – mais aussi tout parent unique. Même des pays comme les USA, sont d’une certaine façon plus avancés que nous.

Par conséquent, beaucoup de personnes en Suisse, qu'on retrouve surtout parmi les jeunes, ne veulent pas déclarer ouvertement leur sexualité, et tragiquement, commettent bien trop souvent un suicide.

Nous, les Jeunes Vert-e-s, nous luttons pour une société ouverte et tolérante, dans laquelle il n’importe pas de déterminer le sexe de deux amant-e-s.

Ilias Panchard
Co-Président des JVS
079 922 63 31
 

Junge Grüne Schweiz | Jeunes Vert-e-s Suisse
Waisenhausplatz 21 | 3011 Bern
www.jungegruene.ch | info@jungegruene.ch