Berne, le 25 mai 2011

Communiqués de presse

Communiqué des Jeunes Vert-e-s

Les Jeunes Vert-e-s Suisse saluent la décision du Conseil Fédéral de renoncer progressivement à l’énergie nucléaire, mais aimeraient que celle-ci soit plus rapide que ce qui a été annoncé. Au vu du retard pris par notre pays dans le développement des énergies renouvelables, ils demandent que des moyens suffisants soient investis afin de le combler.

Le printemps 2011 restera sans doute dans l’Histoire comme le moment où la Suisse a décidé de corriger une erreur vieille de près d’un demi-siècle : abandonner un type d’énergie coûteux et extrêmement dangereux, le nucléaire.

Il y a d’abord eu le grand succès de la manifestation anti-nucléaire du dimanche 22 mai, près de la centrale de Beznau. Aujourd’hui, mercredi 25 mai, le Conseil Fédéral a décidé de ne pas remplacer les centrales nucléaires existantes qui vont être progressivement mises hors service d’ici à 2034. Cette décision devra maintenant être confirmée par les Chambres Fédérales qui se réuniront pour la session d’été dès lundi prochain.

Les Jeunes Vert-e-s saluent cette décision et se réjouissent de voir que celles et ceux qui, il y a encore quelques mois, prétendaient qu’il n’était pas possible de sortir rapidement du nucléaire et que la construction de nouvelles centrales était indispensable à l’approvisionnement énergétique de la Suisse, ont ouvert les yeux et sont revenus à la raison.

Les Jeunes Vert-e-s déplorent néanmoins qu’il ait fallu une catastrophe de l’ampleur de celle de Fukushima pour que les partis bourgeois se rendent compte des dangers que nous fait courir le nucléaire Ils et elles regrettent également que le Conseil Fédéral n’ait pas opté pour une solution permettant une sortie plus rapideme du nucléaire.

Avec leur initiative lancée il y a une semaine, les Verts et les Jeunes Vert-e-s ont en effet montré qu’une sortie du nucléaire est possible en 2029 déjà, soit 5 ans plus tôt que ce qui est prévu par le Conseil Fédéral.

Les Jeunes Vert-e-s Suisse demandent donc :

  • Que les centrales de Beznau I et de Mühleberg, les plus vieilles et dangereuses du pays, soient arrêtées immédiatement.
  • Que le dernier réacteur soit éteint au plus tard en 2029.
  • Que des fonds soient débloqués rapidement pour investir de manière massive dans l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. Notre pays a pris beaucoup de retard dans le domaine, il est temps de le combler! 

Alberto Mocchi
Vice-président des Jeunes
Vert-e-s Suisse
079 774 97 04

Martin Neukom
Président des Jeunes
Vert-e-s Suisse
077 450 74 14

Clarence Chollet
Coordinatrice des Jeunes
Vert-e-s Suisse
078 602 94 92

Junge Grüne Schweiz | Jeunes Vert-e-s Suisse
Waisenhausplatz 21 | 3011 Bern
www.jungegruene.ch | info@jungegruene.ch