Communiqués de presse

Le courant sale et bon marché empêche la transition énergétique!


A Zurich les Jeunes Verts ont collecté aujourd’hui des signatures pour la pétition contre le courant sale. « Le courant sale fait accélérer le changement climatique et empêche l’expansion des énergies renouvelables. Ceci est absolument inacceptable », explique Lena Einsele, Personne de contat du Groupe de Travail Climat. Une cellule solaire couverte de charbon illustre comment le courant sale freine la diffusion des énergies renouvelables.

A la télé suisse-alémanique, l’émission « Rundschau » du 4 juin 2014 a démontré que les fournisseurs d’électricité suisses investissent également dans les centrales de charbon. La libéralisation du marché de l’électricité dans le futur risque de mener à l’importation d’encore plus de courant sale en Suisse. Comme les centrales de charbon et d’autres centrales de production de courant sale n’assument pas eux-mêmes leurs émissions, gaz d’échappement, résidus toxiques et risques d’accident, le courant sale semble meilleur marché que les énergies renouvelables.

Mais cette perception est erronée. Pour que les coûts environnementaux et sanitaires ainsi que les risques causés soient couverts, les Jeunes Verts et d’autres associations revendiquent dans une pétition adressée au Conseil fédéral et au Parlement fédéral l’introduction d’une taxe sur le courant sale. Cette taxe d’environ 10 centimes par kilowattheure est une mesure absolument nécessaire et coercitive pour la libéralisation du marché d’électricité à venir. Comme les centrales de lignite se trouvent parmi les plus grands producteurs de CO2, une telle taxe est une mesure efficace pour réduire l’émission de CO2. Une forte réduction de CO2 est nécessaire afin de ne pas dépasser la limite de réchauffement globale de 2°C.

En plus, une telle taxe rend les énergies renouvelables plus concurrentielles. Un rapport de cleantech démontre que ces énergies renouvelables ont un fort potentiel. Selon le rapport, 81,1 terrawattheures d’électricité issue de sources énergétiques renouvelables ont été produites en Allemagne pendant le premier semestre 2014. Dans la même période, les centrales de lignite ont produit 69,7 terrawattheures.

Pour ces raisons, les Jeunes Verts demandent au Conseil fédéral et au Parlement fédéral de viser une alimentation en courant à 100% renouvelable dans la Stratégie énergétique 2050. En conséquence, il faut, à part une taxe sur le courant sale, également un déplafonnement de la RPC pour faire encourager les investissements dans les énergies renouvelables.

Photo 1
Photo 2
Photo 3

Lena Einsele
Personne de contat Suisse Romande Groupe de Travail Climat JVS
077 416 13 06

Ilias Panchard
Co-Président des JVS
079 922 63 31
 

Junge Grüne Schweiz | Jeunes Vert-e-s Suisse
Waisenhausplatz 21 | 3011 Bern
www.jungegruene.ch | info@jungegruene.ch