Berne, 23.06.2011

Communiqués de presse

Communiqué des Jeunes Vert-e-s

Les Jeunes Vert-e-s ont obtenu une victoire d'étape avec leur initiative. Le contre-projet indirect façonné sous pression de l'initiative entraînera une plus grande réduction des émissions de CO2 que l'initiative. Les initiant-e-s retirent leur initiative de manière CONDITIONNELLE. Malheureusement, la sécurité des usagers et usagères de la route a été complètement oubliée dans le contre-projet. La campagne contre l'arrogance sur les routes va donc continuer.

Une loi efficace sur le CO2 grâce à l'initiative
Sous pression de l'initiative le Conseil National a fortement amélioré la loi sur le CO2 en automne 2010. Au lieu de 150g de C02 par km parcouru, comme initialement prévu (la moyenne se situe aujourd'hui à 168 g) , l'objectif est aujourd'hui officiellement d'atteindre une moyenne de 130g par kilomètre. Ce chiffre devra dans le futur être atteint par tous les importateurs de voitures en Suisse, faute de quoi ils devront payer par véhicule et par gramme une amende d'environ 140 francs. C'est ainsi la première fois que le Parlement décide de sacrifier certaines prérogatives de la „vache sacrée“ voiture au profit de l'environnement. C'est là une décision historique, et les Jeunes Vert-e-s peuvent en être fier-e-s. En effet, jamais auparavant une tentative de faire diminuer les émissions de CO2 n'avait abouti. Cela a été possible grâce à la pression exercée par l'initiative, et les Jeunes Vert-e-s  considèrent cela comme une victoire d'étape dans leur combat pour des véhicules moins dangereux et moins polluants.

Retrait CONDITIONNEL
Le comité d'initiative a décidé de retirer CONDITIONNELLEMENT l'initiative pour des véhicules plus respectueux des personnes en faveur du contre-projet indirect. L'initiative ne sera retirée définitivement que lorsque  le contre-projet sera effectif et applicable. Avec un retrait conditionnel aujourd'hui, les initiant-e-s espèrent que le contre-projet entrera en vigueur rapidement, en 2012 plutôt qu'en 2013.

Conduire un tank urbain va devenir cher
Les Jeunes Vert-e-s se réjouissent de ce qu'à l'avenir, les conducteurs de tanks urbains devront payer plus cher pour conduire leurs monstres motorisés. Ainsi les véhicules Land Rover coûteront en moyenne 20'000 de plus [1]. Aline Trede, présidente de l'association pour des véhicules plus respectueux des personnes : „Le contre-projet rend les tanks urbains nettement plus chers. Pour une fois Auto-suisse n'a pas réussi à faire pencher la balance en sa faveur.“

La sécurité routière n'est pas tenue en compte
Selon  Martin Neukom, Président des Jeunes Vert-e-s Suisse, le retrait conditionnel est un compromis: „Dans le domaine de la réduction des émissions de CO2, nous avons obtenu un grand succès. Ce qui a trait à la sécurité du trafic est par contre totalement laissé de côté.“ Il est donc toujours possible de conduire des véhicules présentant un risque démesuré pour les autres usagers de la route. Ainsi, pour les initiants il n'y a pas de doutes : la campagne contre les tanks urbains continue!

1: La moyenne des émissions des véhicules vendus par land Rover en 2010 en Suisse est de 268 g de CO2 par kilomètre.

Alberto Mocchi
Vice-président des Jeunes Vert-e-s Suisse
079 774 97 04

Martin Neukom
Président des Jeunes Vert-e-s Suisse

Vincent Rossi
Membre du comité
078 602 94 92

Bastien Girod
Conseiller national
079 217 73 06

Junge Grüne Schweiz | Jeunes Vert-e-s Suisse
Waisenhausplatz 21 | 3011 Bern
www.jungegruene.ch | info@jungegruene.ch