Communiqués de presse

Le lancement de l'initiative contre le mitage est aujourd'hui

 1,1 mètres carrés de terres agricoles sont perdues chaque seconde. C’est en grande partie à cause de l'augmentation de l'utilisation des surfaces pour la construction de bâtiments résidentiels. Avec le lancement de l'initiative populaire fédérale « stopper le mitage du territoire - pour le développement urbain durable» aujourd’hui à Berne, les Jeunes Verts Suisse agissent enfin contre la perte de territoire.


« Il s’agit de l'avenir de notre génération. Nous voulons une Suisse avec de la nature, des zones vertes et de l'agriculture, et non pas un désert de béton », a déclaré Andreas Lustenberger, co-président des Jeunes Verts Suisse, lors de la conférence de presse d'aujourd'hui pour l’initiative stopper le mitage du territoire. L'initiative exige un arrêt de zonage et des règles claires pour les constructions en dehors des zones prévues. La Suisse doit s’engager à protéger les réserves foncières restantes et à soutenir une politique de logements durables au niveau national – car les conséquences sociales et environnementales du mitage du territoire sont graves. Où et comment nous habitons détermine de nombreux domaines dans notre vie.« Le mitage du territoire ne détruit pas seulement la nature et les terres agricoles fertiles, mais est également responsable pour le volume croissant de la circulation. Après tout, les personnes qui vivent de manière décentralisée doivent parcourir des longues distances pour aller au travail, faire les courses ou encore profiter de leurs loisirs », explique Andreas Lustenberger.



La loi sur l'aménagement du territoire ne suffit pas 

« L’absence d’une limitation des zones à construire est la plus grande faiblesse de la LAT. Les zones sont mises en place pour les besoins des 15 prochaines années. Mais des d’autres surfaces peuvent être zonées dès qu’il y a des nouvelles demandes ou que la surface existante est entièrement construite. Il n'y aura donc pas d'arrêt du zonage si nous comptons sur la LAT », a déclaré la conseillère nationale verte Aline Trede lors de la conférence de presse. Il n'y aura pas d'incitation à développer le milieu bâti vers l’intérieur tant qu’on continuera le zonage. Par conséquent, l’arrêt du zonage proposé par l'initiative vise à garder la quantité totale des zones de construction constante. Les communes peuvent cependant s’échanger les surfaces de construction entre eux. Cela garantit que les réserves restantes peuvent être utilisées dans des endroits où ils sont nécessaires.



Des quartiers vivants et durables au lieu des villes dortoirs
 

De plus en plus de terres agricoles sont perdues alors que l'anonymat dans les zones urbaines progresse. Par conséquent, l'initiative pour stopper le mitage du territoire accorde énormément d’importance au maintien et à l’amélioration de la qualité de vie tout en développant le milieu bâti vers l’intérieur : à la place des villes dortoirs anonymes l’initiative veut promouvoir des quartiers animés et vivants. Construire des quartiers durables de nos jours nécessite souvent des zones d'utilisation spéciales et un certain nombre de mesures dérogatoires (ex : concernant l'obligation des places de stationnement). Cela rend difficile la construction. L'initiative vise donc également à diminuer les obstacles administratifs pour les quartiers durables.


Ne laissons pas notre futur être compromis


La conférence de presse d'aujourd'hui a été accompagnée par une action visuellement expressive sur le Waisenhausplatz : Les images montrées représentent symboliquement ce qui nous attend si on laisse libre cours au mitage du territoire. Vous trouverez les images en annexe.

 

 

Annexe:

Photos

Texte d'initiative

Éxplications

Argumentation

Discours

 

 

Ilias Panchard
Co-Président
079 922 63 31

Lena Frank
Co-Présidente
079 586 70 55

Junge Grüne Schweiz | Jeunes Vert-e-s Suisse
Waisenhausplatz 21 | 3011 Bern
www.jungegruene.ch | info@jungegruene.ch