Assemblée des membres: prises de position

Communiqués de presse

Assemblée des membres: prises de position

Réunis en assemblée, les Jeunes Vert-e-s recommandent trois OUI et la liberté de vote pour le DPI. De plus, les Jeunes Vert-e-s sont convaincus qu’après la désastre couru par la 2ème révision de la LAT, l’initiative contre le mitage s’avère le seul moyen pour stopper le bétonnage du pays.

La 2ème assemblée des membres de l’année a eu lieu lors du premier camp de printemps organisé par les JVS. Pendant quatre jours, près de 50 Jeunes Verts de toute la Suisse ont pu écouter des intervenant-e-s de qualité, assister à des discussions intenses sur la place de L’islam en Suisse et s’engager activement dans différents workshops politiques.

Echec de la 2ème LAT – l’initiative contre le mitage est la solution
Les Jeunes Vert-e-s sont consternés par les positions des cantons qui refusent la 2ème révision de la LAT. Ilias Panchard, co-président des JVS, s’insurge: „Les cantons empêchent une protection efficace des terres agricoles et, en adoptant cette position, ne font rien pour freiner l’étalement urbain incontrôlé.“
Il est ainsi clair que la fraîchement lancée initiative contre le mitage est le seul moyen de stopper la bétonisation du pays.

Votations du 14 juin – 3x Oui et 1 liberté de vote
On ne peut plus clair: les JVS disent OUI à l’unanimité à l’initiative sur les bourses d’études, afin que l’accès à la formation ne dépendent pas du porte-monnaie des parents. De même, la grande majorité des membres recommandent de soutenir la révision de la loi sur la radio-télévision. La discussion autour de l’initiative sur les successions fut quasi unanime. La co-présidente Lena Frank l’explique par des mots clairs: „Toute personne qui porte la justice sociale doit voter oui à l’initiative sur les successions pour aider à une meilleure répartition des richesses.“
Le diagnostic préimplantatoire a lui suscité de vifs débats. Après une longue discussion politique et éthique, une proposition de laisser la liberté de vote a obtenu une majorité.

NON à l’Etat fouineur
Près d’une année après leur décision de soutenir le référendum contre la loi sur la surveillance des télécommunications (LSCPT), les Jeunes Verts ont décidé à l’unanimité de soutenir le référendum qui se prépare contre la révision de la loi sur le renseignement. Une chose est claire pour les Jeunes Verts: „Nous ne voulons pas d’un Etat policier „à la 1984“.

Ilias Panchard
Co-Président JGS
079 922 63 31

Cédric Bodoira
Scrétaire JVS
sekretariat@jungegruene.ch

Junge Grüne Schweiz | Jeunes Vert-e-s Suisse
Waisenhausplatz 21 | 3011 Bern
www.jungegruene.ch | info@jungegruene.ch