Communiqués de presse

Stop au tir du loup !

Les Jeunes Vert-e-s ont appris avec stupéfaction qu’après la chasse illégale en Valais, le loup a maintenant été braconné dans les Grisons. « Il est inacceptable que la question du loup relève maintenant de la justice personnelle » affirme Ilias Panchard, Co-président des Jeunes Vert-e-s. En outre, les Jeunes Verts critiquent les déclaration d’agriculteurs locaux, qui louent ces victoires et tendent même à apprécier de prendre les armes. La raison d’être du loup dans les Alpes, à savoir son habitat naturel, ne doit pas être remise en question.

Avec la chasse illégale d’un jeune loup durant l’année 2015, la population de Calanda a déjà été réduite. « L’autorisation valable de tir qui court jusqu’à la fin mars sur deux jeunes loups de Calanda doit donc être immédiatement retirée. » ajoute Raphaël Schär. Tuer deux jeunes loups pour éduquer le reste revient à éliminer la portée entière.

Comme le dernier débat au Conseil des Etats l’a montré, la protection du loup est en outre contestée. Des mesures ciblées telles que des chiens de garde pour le bétail, comme les moutons ou les chèvres, révèlent leur efficacité. En outre, il est clair que beaucoup plus de moutons meurent de maladies ou d’accidents que par des attaques de loup. Les Jeunes Vert-e-s demandent une explication pour les deux tirs qui ont eu lieu en Valais et dans les Grisons.

 

Contact


Ilias Panchard
Co-président JVS
079 922 63 31

Cédric Bodoira
Coordinateur pour la romandie
secretariat@jeunesverts.ch

Raphael Schär
Expert du loup JVS
079 784 21 02

Junge Grüne Schweiz | Jeunes Vert-e-s Suisse
Waisenhausplatz 21 | 3011 Bern
www.jungegruene.ch | info@jungegruene.ch