Communiqués de presse

Pour une politique des drogues courageuse

La question des drogues revient à intervalle régulier dans le débat politique suisse. Une initiative populaire fédérale pour la légalisation du cannabis est en préparation, l'ancienne Conseillère fédérale Ruth Dreifuss s'engage pour un changement de politique au niveau mondial et plusieurs villes de Suisse lancent des projets tests de distribution expérimentale de cannabis. Les Jeunes Vert-e-s soutiennent cette tendance positive et s'engagent en faveur de mesures novatrices dans ce domaine. 

La politique des quatre piliers (prévention, thérapie, réduction des risques et répression) a été salutaire, permettant de sauver de nombreuses vies et de tourner la page des scènes ouvertes de la drogue (Letten, Platzspitz, etc.). Le nombre de décès dus à l'usage de drogues dures a sensiblement diminué depuis grâce à cette politique globale. 

Le cannabis n'a pas été prévu par cette politique dite des quatre piliers. Consommé par environ 10% des habitant-e-s du pays, l'approche politique ne saurait être la même que pour les autres drogues. Alors que le Conseiller fédéral Alain Berset, en charge de la santé, termine aujourd'hui à New York deux jours de participation à la Session extraordinaire de l'ONU sur les drogues, les Jeunes Vert-e-s considèrent les points suivants comme essentiels :

  • La consommation de cannabis doit être légalisé au niveau suisse
  • La mise en place de cannabis club aiderait à lutter contre le trafic
  • La guerre contre la drogue est un échec, la Suisse doit continuer à s'engager pour une autre approche au niveau mondial
  • Pour lutter contre les trafics, il faut s'attaquer em priorité au crime organisé, dans lequel la finance helvétique joue un rôle opaque. 
  • Le travail de la commission fédérale pour les questions liées aux drogues doit être poursuivi, l'organisation d'assises de la drogue, réunissant les divers acteurs au niveau suisse, serait une bonne initiative. 

Aborder les défis d'aujourd'hui avec les solutions d'hier est contre-productif. La politique doit être en phase avec son temps et aborder les questions liées aux drogues sans oeillères idéologiques, ni a priori, aidée par des connaissances scientifique et médicale crédibles.

Ilias Panchard
Co-Président des JVS
+41 79 922 63 31

Junge Grüne Schweiz | Jeunes Vert-e-s Suisse
Waisenhausplatz 21 | 3011 Bern
www.jungegruene.ch | info@jungegruene.ch