Communiqués de presse

Le Conseil national accepte l'interdiction de la burqa

En disant oui à l’interdiction de la burqua, le Conseil national admet être raciste et méprisant à l’égard des femmes. Les Jeunes Verts condamnent cette interdiction et appellent de leurs voeux une politique sans polémique en faveur de l’égalité et d’une société libérale.

Une petite majorité du conseil national s’est exprimée aujourd’hui en faveur de l’interdiction de la burqa. « Le Conseil national se repose sur la droite populiste et ne discute pas des problèmes réels » selon Ilias Panchard, Co-président des Jeunes Verts suisses. Afin d’éviter l’extrémisme, il convient de privilégier de bonnes conditions sociales, l’éducation et les efforts d’intégration.

Les prescriptions vestimentaires pour les femmes vont à l’encontre d’une société libérale. « Jamais auparavant une burqa n’a commis de crime » renchérit Irina Studhalter, membre du comité des Jeunes Verts suisses. Cette restriction du droit de la femme relève de la polémique pure au détriment des musulmans de Suisse. Le Conseil national sape non seulement la liberté de religion, mais également l’égalité de traitement et la protection des minorités. « Avec une telle polémique, le Conseil national perd en crédibilité » déplore Ilias Panchard. « Nous n’avons pas de problème d’islamisme, mais un problème de racisme ». 

Le parlement bourgeois joue l’hypocrisie avec la cause féministe. Bien qu’il n’ait jamais voté en faveur de l’égalité dans d’autres domaines, les conseiller-ère-s nationaux se permettent maintenant de prescrire aux femmes ce qu’elles doivent ou non porter. Irina Studhalter est indignée: « Tant d’hypocrisie est difficilement imaginable ». 

Ilias Panchard
Co-Président des JVS
079 922 63 31

Cédric Bodoira
Coordinateur JVS
secrétaria t@jeunesverts.ch

Junge Grüne Schweiz | Jeunes Vert-e-s Suisse
Waisenhausplatz 21 | 3011 Bern
www.jungegruene.ch | info@jungegruene.ch