Communiqués de presse

Nestlé pompe l'eau de l'Afrique: humains et animaux meurent de soif

Défiant la sécheresse persistante et la menace de famine en Afrique de l'Est, les pompes de Nestlé continuent à subtiliser de l'eau à des fins privées. Les Jeunes Vert-e-s sont choqués par ce spectacle de pratiques peu scrupuleuses et appellent à l'action des acteurs institutionnels concernés, dont le Conseil fédéral, pour faire cesser immédiatement cette pratique.

Mardi dernier était une journée nationale de récolte de financements en raison de la sécheresse qui sévit actuellement en Afrique de l'Est. L'ONU a déjà mis en garde contre une des plus grandes crises depuis la Seconde Guerre mondiale pendant que les rapports relatifs aux zones touchées se montrent préoccupants. Des médias indépendants rapportent maintenant les actions sans scrupules de l'industrie agroalimentaire helvétique en Ethiopie, qui pompe jusqu'à 50'000 litres d'eau par heure à des fins privées. Kevin Morisod, Co-président des Jeunes Vert-e-s, est choqué: "Pendant que des êtres humains et des animaux meurent de soif, certaines multinationales suisses font des profits. La morale et l'éthique sont complètement laissées de côté."

Les Jeunes Vert-e-s demandent au PDG Ulf Mark et au Conseil fédéral d'agir pour mettre un terme immédiat à cette situation inacceptable. Ces pratiques répréhensibles doivent être abrogées par tous les moyens. "Tant que la responsabilité sociale des entreprises n'est pas inscrite dans la Constitution fédérale, seul le Conseil fédéral est compétent pour agir" poursuit Kevin Morisod. "Les conseillers fédéraux compétents, à savoir Didier Burkhalter et Johann Schneider-Ammann, doivent urgemment relayer cet appel auprès des acteurs concernés."


Kevin Morisod
Co-Président des JVS
+41 78 623 70 46

Cédric Bodoira
Coordinateur JVS
info@jeunesverts.ch

Junge Grüne Schweiz | Jeunes Vert-e-s Suisse
Waisenhausplatz 21 | 3011 Bern
www.jungegruene.ch | info@jungegruene.ch