Login

Assemblée des membres à St-Gall

Le soutien au référendum contre la loi sur la surveillance a été décidé à l’unanimité lors de l’Assemblée des membres de ce dimanche à St-Gall. Les quelques 50 Jeunes Vert-e-s présents affirment clairement ne pas vouloir vivre dans un Etat policier. La bataille contre un 2ème tube au Gotthard a aussi été lancée, ainsi que celle pour la caisse unique.

Les Jeunes Vert-e-s Suisse ont décidé de soutenir les référendums LSCPT et Gothard lors des discussions de ces trois derniers jours avec le forum social et environnemental de St-Gall et lors de l’Assemblée des membres de ce dimanche. Nous félicitons Fabienne Mouret (Winterthur), élue au comité national.

Pas d’Etat policier
Le discours sécuritaire favorise de plus en plus le développement d’un Etat policier. Cette évolution est dangereuse, comme nous l’avons vu avec le cas Edward Snowden. La Suisse a aussi un passé de surveillance généralisé avec l’affaire des fiches. Notre position est claire : les Jeunes Vert-e-s ne veulent pas d’Etat policier à la 1984 et soutiendront le cas échéant un référendum avec d’autres partis et organisations.

Pas de 2ème tube au Gotthard
Le Conseil Fédéral et le Parlement n’ont pas appliqué suffisamment l’Initiative des Alpes depuis son adoption en votation populaire en 1994. Le non respect de la volonté populaire ne doit pas être poursuivi avec la construction d’un 2ème tube sous le Gotthard. Au contraire, il s’agit aujourd’hui de continuer la réalisation des NLFA, projet ferroviaire du siècle. Tant la Confédération que l’Initiative des Alpes ont développé des alternatives pour la période de rénovation. Etant donné qu’il est peu imaginable que les deux tubes soient utilisés à moitié de leur capacité, la volonté populaire de réduction du trafic routier à travers les Alpes risque d’être piétinée. Les Jeunes Vert-e-s vont donc s’engager avec force contre la construction d’un 2ème tube.

Prises de positions pour les votations de septembre
Les Jeunes Vert-e-s refusent l’initiative pour une baisse de la TVA dans la restauration. La perte fiscale serait bien trop importante pour un impact sur les restaurateurs et la consommation encore à prouver.

Enfin, les Jeunes Vert-e-s prennent d’ores et déjà position en faveur de l’initiative pour une Caisse maladie unique. Les abus de concurrence des assureurs maladies et l’illisibilité totale du système ne sont plus acceptables.

 

Echos dans la presse :

"Presque tous les jeunes politiciens unis contre big brother" Le Temps

"Les jeunes politicien unis contre big brother" 20 minutes

Retour