Login

Les Jeunes Vert-e-s rappellent Fukushima aux parlementaires

Menant une action émouvante, les Jeunes Vert-e-s étaient présents ce matin sur la Place fédérale. À l'occasion de la commémoration des quatre années de la catastrophe de Fukushima, les activistes y ont déposé des bougies. En souvenir de Fukushima les Jeunes Vert-e-s suisses appellent les parlementaires à prendre leurs responsabilités vis à vis de la sortie du nucléaire en Suisse et revendiquent ainsi une mise en oeuvre rapide.

Il y a quatre années jour pour jour, le coeur du réacteur de Fukushima (Japon) est entré en fusion. Avec une action matinale sur la place fédérale les Jeunes Vert-e-s ont rappelé cette catastrophe aux parlementaires. En cette date anniversaire, ils ont créé un mémorial en forme du symbole de la radioactivité avec des bougies afin d'attirer l'attention sur le danger porté par l'énergie nucléaire.

Fukushima est loin d'être terminé selon les organisateurs, étant donné que les personnes sur place souffrent encore des conséquences de l'accident même quatre années après. La radioactivité émise va continuer à polluer la région ainsi que de grandes zones maritimes pendant des milliers d'années. „J'ai maintenant 20 ans, des périodes de radiation aussi longues sont impossibles à imaginer“, déclare Bettina Wyler des Jeunes Verts suisses. Il est irresponsable que les durées de vie des centrales suisses ne soient pas limitées. Les activistes demandent au Conseil national et au Conseil des Etats de prendre au sérieux la problématique nucléaire et de faire avancer la sortie du nucléaire.

Il y a quatre ans, peu après la catastrophe nucléaire plusieurs parlementaires bourgeois s'étaient aussi déclarés favorables à une sortie rapide du nucléaire. „Nous voyons maintenant que cela n'était que des déclarations vides d'intentions“, déclare Wyler déçu.

Ainsi le mémorial devant le palais fédéral doit rappeler leurs responsabilités aux politiciens et souligne les revendications des Jeunes Vert-e-s en vue d'une sortie rapide du nucléaire. Ils soutiennent l'initiative Sortir du nucléaire des Verts Suisses, déposée en novembre 2012 et qui demande une durée de vie maximale de 45 ans pour les centrales nucléaires existantes.

La centrale de Beznau I et de Mühleberg doivent être immédiatement mises à l'arrêt“ explique une des activistes, „ce serait une étape importante en direction du tournant énergétique“. Les activistes des Jeunes Vert-e-s Suisse sont convaincus que cela est possible sans problème, „si la volonté des responsables politiques est là“.

Ainsi le palais fédéral a été éclairé à la bougie tôt ce mercredi matin, ce sur quoi une activiste fatiguée mais clairement déterminée conclut: „Il vaut dans tous les cas la peine de se lever tôt. Parfois on doit aussi secouer les politiciens“ pense-elle en souriant.

Retour