Login

Les rôles de l'armée doivent maintenant être redéfinis

Les Jeunes Vert-e-s ont participé activement tant à la récolte de signatures qu'à la campagne de votation sur le fonds d'acquisition des avions de combat Gripen. Le refus de l'achat du Gripen est pour nous un signe clair : les stratèges de l'armée, sous la direction du DDPS d'Ueli Maurer, ne sont plus en phase avec la population. Une large discussion sur les missions de l'armée est maintenant nécessaire afin d'y attribuer les ressources nécessaires et d'éviter les gaspillages.


L'intensité de la campagne de votation a montré le décalage existant entre les stratèges de l'armée et la population. Leur campagne centré sur le sentiment d'insécurité, bien éloigné de la réalité, n'a pas trouvé écho auprès du peuple.  En tant que parti tant actif lors du référendum que lors de la campagne de votation, cette décision populaire nous réjouit énormement et nous nous félicitons du résultat.
 

Le rôle de l'armée doit être débattu

La campagne a montré à quel point les rôles de l'armée ne sont plus en phase avec la situation actuelle. Son rôle est peu clair et doit être enfin discuté et redéfini. Les missions de l'armée doivent répondre aux défis actuels tant au niveau de la sécurité que de la protection de la population. Cette situation précaire ne peut plus durer et les citoyennes et citoyens doivent savoir dans quel but est utilisé l'argent public consacré au budget militaire.

Pour les Jeunes Vert-e-s, il est clair que ce Non au Gripen n'est pas un Oui ou un Non à l'armée mais un vote en faveur d'une clarification précise du rôle de l'armée. Les Jeunes Vert-e-s demandent par conséquent aux militaires et au monde politique d'ouvrir une large discussion dans le but de clarifier ce rôle pour les années à venir. 

Les partis bourgeois devraient le savoir : dans une entreprise, un investissement ne s'appuyant pas sur un business plan ne peut être effectué. Dans le cas de l'armée, cette vision politique est clairement manquante. Nous exigeons par conséquent l'ouverture d'un débat de fond sur la structure même de l'armée et ses missions. Les Jeunes Vert-e-s ne pensent pas qu'Ueli Maurer - suite à toutes ses bourdes de campagne et son manque de vision politique globale - soit la personne adéquate pour le mener.

Retour