Login

Succès de l'assemblée générale !

Réunis en assemblée générale à Berne, les Jeunes Vert-e-s Suisse ont donné leurs mots d'ordre en vue des votations du 18 mai prochain. Les JVS ont aussi décidé de soutenir l’initiative des Verts pour des aliments sains et écologiques. De plus, la co-présidence actuelle a été réélue pour une année et Luca Maggi a été élu à la candidature pour la vice-présidence des Verts Suisse.

Les Jeunes Vert-e-s ont été accueillis par Roman Gugger, Co-président des Jeunes Vert-e-s Berne et par Regula Rytz, Co-Présidente des Verts, qui a présenté leur nouvelle initiative. Cette initiative a pour but de renforcer la qualité des aliments ainsi que de soutenir le commerce équitable. Ce projet convainc pleinement les Jeunes Vert-e-s qui la soutiennent totalement.

Luca Maggi succède à Irène Kälin
Irène Kälin, parlementaire jeune verte d’Argovie et vice-présidente des Verts ne peut plus assurer cette dernière fonction pour des raisons professionnelles depuis mi-janvier. Les Jeunes Verts veulent continuer à être représentés à la présidence des Verts. Ainsi, pour l’élection de la présidence des Verts du mois de mars, les JVS nomment le zurichois Luca Maggi.

OUI au salaire minimum – NON au Gripen
Les mesures d’accompagnement ne suffisent plus. Seul un salarié sur deux est aujourd'hui couvert par une convention collective de travail et les cas de dumping salarial sont innombrables dans plusieurs domaines. L'adoption d'un salaire minimum pour toutes et tous serait une victoire historique pour les forces progressistes de ce pays.

Les JVS ont aussi rejeté à l'unanimité le fonds d'acquisition des avions de combat Gripen et comptent bien s'engager activement dans la campagne de votation à venir. Enfin, les JVS recommandent le NON à l’initiative « Contre les pédophiles » et le OUI en faveur de la médecine de famille.

En fin d’AG, un débat a été animé par Alma Redzic, Verte et coordinatrice de l’"Association Suisse Femmes Féminisme Recherche" ainsi que par Judith Aregger, membre de ProCoRé (assistance sexuelle pour personnes handicapées) autour de l’interdiction de la prostitution.

Retour